L’ail, merveilleuse épice préventive

l'ail : merveilleuse épice préventive

ail  Cultivée dans le Sud, cette herbacée à une forte odeur caractéristique liée aux huiles volatiles qu’elle renferme. Le bulbe, également appelé tête se divise en gousses.
Nous savons que l’ail est utilisé depuis cinq mille ans en Inde et plus de trois mille ans en Égypte et en Chine où la médecine traditionnelle l’utilise pour soulager de nombreuses pathologies. Hippocrate avait également noté ses propriétés médicinales.

Le principe actif de l’ail s’appelle l’alliine. Il va être transformé en allicine, molécule qui se transforme ensuite en une trentaine de composés dont le plus actif, le diallyl sulfide, est riche en soufre. Afin de libérer ces composés, il est nécessaire de broyer la gousse. Cette opération permet la formation en cascade des molécules actives.

L’ail ne se contente pas d’aider la digestion, c’est une épice préventive contre de nombreuses pathologies et notamment des maladies dites de civilisation (cancers, maladies cardio-vasculaires telles l’hypertension ou le cholestérol). Il est également antioxydant. C’est un antibiotique naturel, actif contre des champignons, des levures ou des bactéries. Il fait à ce titre partie des ingrédients de la recette du vinaigre des quatre voleurs.
L’ail protège le foie et stimule le système immunitaire.
Consommé le soir, il favorise un sommeil réparateur. C’est également un tonique et un stimulant.

L’ail des ours est un ail sauvage qui a les mêmes propriétés que son cousin cultivé mais présente en plus la formidable caractéristique d’absorber les métaux lourds tels le plomb, le mercure, l’arsenic et fait partie intégrante des substances naturelles utilisées lors des cures de désintoxication.

Recettes
Il est recommandé d’ôter le germe responsable de l’amertume.
Précaution : l’ail est dermocaustique et ne devra pas être laissé plus de quelques minutes au contact de la peau. Il ne convient pas aux animaux même si c’est un excellent antiparasite des intestins.

Pesto à la spiruline pour 4 personnes
Les ingrédients
2 bouquets de basilic
10 cl d’huile d’olive extra vierge
120 g de pignons de pin
80 g de parmesan
2 gousses d’ail
1 cc de spriruline
sel et poivre

Laver et ne conserver que les feuilles du basilic.
Râper le parmesan grossièrement.
Retirer le germe des gousses d’ail. Ecraser les gousses d’ail.
Verser les pignons de pin, les feuilles de basilic, le parmesan et l’ail dans le bol d’un mixeur.
Mixer le tout grossièrement
Verser la moitié de l’huile d’olive
Mixer à nouveau un peu plus finement
Ajouter le reste de l’huile d’olive et la spiruline ; mixer jusqu’à l’obtention de la consistance souhaitée
Saler et poivrer à votre convenance.

Ce pesto perd de son arôme avec le temps. Consommez-le rapidement. Vous pouvez le congeler ou le stériliser dans des petits pots de verre.

Ail confit à l’huile d’olive
Les ingrédients
1 grand verre d’eau
1/2 verre de vinaigre de vin blanc (5% d’acidité)
1 cc de sel marin
2 branches de romarin
1 feuille de laurier
3 têtes d’ail
Huile d’olive
Vous avez besoin d’un bocal équipé d’une rondelle en caoutchouc. (type le Parfait ou Hutchinson).

Eplucher les gousses d’ail. Retirer le germe.
Faire bouillir l’eau et le vinaigre dans une petite casserole.
Ajouter les gousses d’ail épluchées et laisser cuire pendant 7 minutes.
Egoutter les gousses d’ail.
Pour la mise en conserve, faire bouillir le bocal et la rondelle dans de l’eau pendant 15 minutes.
Laisser sécher, sans les essuyer, en les retournant simplement sur un linge propre.
Remplir le pot avec les gousses d’ail.
Ajouter le romarin et le laurier.
Couvrir d’huile d’olive.
Fermer le bocal puis faire le bouillir le bocal 10 minutes dans de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *